We use cookies to customize content and advertising, to provide social media features, and to analyze traffic to our site. We also share information about your use of our site with our trusted social media, advertising and analytics partners. Read more.
  •    
  •    
  •    

    Radio Campus / Lyrics

    Playlist 0 Rate 0 Like & Share Print Email Play

    "Freestyle @ Radio Campus" Lyrics

    Radio Campus

    new!
    Album:
    Genre:
    Duration:00:26:58
    Rank: (−)
    Rate:
    −/5 from 0 users
    Charts: view all »
    Referring urls:view all »

    Video

    Lyrics

    [Refrain - Swift Guad]
    Avec les mains dans la merde
    Avec les doigts dans la prise
    Parce qu'on a plus d'temps à perdre
    Faut qu'les sons les traumatisent
    Y en a qui dorment par terre
    Y en a qui s'crèvent à la tise
    Maintenant j'passe le mic à Nekfeu
    C'est Swift Guad qu'improvise

    [Couplet 1 - Nekfeu]
    La main sur l'mic la tête ailleurs
    Comme mon papa surmené, un plat d'pâtes surgelées
    Un r'gard en coin, une patate sur le nez
    Non pas de taff c'est le néant, fat'cap sous les néons
    La BAC passe soulever, quand ça s'tape sous l'préau
    Backpack vissée au dos toujours le même schéma ternaire
    Toujours la même haine dans les veines, les mêmes débats fermés
    Toujours les mêmes thèmes les mêmes scènes, que l'Etat permet
    Ouais des tas d'pervers et dans nos verres plus de lait maternel
    J'en ai marre d'errer loin des tam-tams de l'Afrique
    Pas d'drames, ma bite : un tas d'femmes me l'astiquent
    Mais je n'suis pas heureux, comme be-Fa j'reste impertinent
    J't'emmerde sinon, j'suis pas un mec qui tremble mais j'ai un père til-gen
    J'fuis le vertige en négligeant mes gros cernes et
    C'est évident, mec j'vous défie sans me prosterner
    Je reste vivant j'observe et me défie dans cette existence
    Des textes immensément déments résident dans nos cervelles
    Trop excitant, faut s'faire belle tass sinon t'assure plus
    J'veux pas d'surplus, j'invite le président à s'faire mettre
    Pour les fous qui sèchent les cours et manquent d'espace en classe
    Qui sortent se bourrer, roulent sur un vespa sans casque
    J's'rais pas ce gars lisse, qui obéit et perd pieds
    Et y a pas de khalis au pays des merveilles

    [Couplet 2 - Swift Guad]
    Yo, Swift guad c'est l'anti tâches avec des rimes tellement vivaces
    Même en freestyle y'a des ossements et des dents qui cassent
    J'fais la grimace en temps de crise on voit des gens qui craquent
    Ça s'arrêtera jamais ça c'est comme la guerre en Irak
    Y'a pas d'miracles en 2010 on voit la mort aux trousses
    Les corbeaux planent et puis le trésor public vole nos bourses
    Va travailler [mets ? mais ?] ta cravate c'est comme une corde au cou
    J'vogue en eaux troubles des galères y'en a encore beaucoup
    Ok, on vient kicker pour voir briller l'Merco
    Moi j'prends les chèques, les cartes bleues et les tickets resto
    Oui j'ai les crocs mais pourtant j'fais pas d'la zic electro
    Et si demain j'finis en chien j'boirais du whisky Selecto
    Si si c'est l'ghetto demande l'avis d'mes gars
    J'y ai l'droit m'afficher en feat avec David Guetta
    Ma vie c'est ça, c'est une torture et tu vas vite qué-cra
    Rap illégal on contre poids leur trafic d'état

    [Refrain - Swift Guad]
    Avec les mains dans la merde
    Avec les doigts dans la prise
    Parce qu'on a plus d'temps à perdre
    Faut qu'les sons les traumatisent
    Y en a qui dorment par terre
    Y en a qui s'crèvent à la tise
    Faut qu'on défonce les barrières
    Pendant qu'tu taffes j'analyse

    [Couplet 3 - L'Indis]
    Nos espoirs futurs atterrissent, la culture d'la té-ic
    Nabil en sépulture à cause d'la rupture d'anévrisme
    Faire des rimes c'est une pratique étrange
    J'ai tellement de flow qu'mon DJ a des platines étanches
    Moi j'suis un carrefour cognitif, une cartouche auditive
    Quand j'vois les infos tu crois qu'au Darfour j'positive ?
    J'bûche les rimes pour être une personne prolifique
    Ma promo c'est du bouche à oreille comme Tyson - Holyfield
    Le rap souffrira ou il s'ouvrira, moi je trouve qu'il rame
    Y'en a qui joue les gros bonnets, ouais bien des Schtroumpfs qui rappent
    Tu laisses rien transparaître, mais j'sais qu'tu penses pareil
    L'instru est lourde, j'arrive au stud' avec un transpalette
    Y'a des touristes avec des sandales spartiates
    J'vois des traîne-savates dans l'rap avec des Jordan Spizike
    Trop fashion, j'ai une ceinture de C4 et j'sais qu'mes propos t'choquent
    J'voulais retoucher mon avenir mais j'ai pas Photoshop

    [Couplet 4 - 2ci (Just Cause)]
    Rien qu'ça fume, rien qu'ça tise frère, rien qu'ça met des disquettes
    Rien qu'ça né-tour en rond partout dans le 77
    Tu peux demander à Al Pa les gens c'est rien qu'des rapaces
    Toi tu tournes en rond, c'est dur d'avancer quand t'es rabat
    Comprend sin-cou, ça parle de transac' louches
    Et dans les têtes ça tourne, c'est pire qu'un 33 tour
    La vie elle t'rendra fou, au pire elle t'prendra tout
    Et quand j'te parle de chienne de vie ma gueule ne crois pas que j'en rajoute
    La mort elle te prend sans t'demander si t'as envie
    On tourne en rond, comme les aiguilles d'une montre ou les shtars en ville
    J'vois les années qui défilent et pas grand chose qu'évolue
    Fais tourner le son en boucle frère vas-y augmente le volume

    [Couplet 5 - Hugo Boss (TSR Crew)]
    C'est comme partout, y a ceux qui s'affichent ceux qu'ont la classe
    Le piège à loup, un monde à part, que j'ai pas trouvé dans mon atlas
    Des chiens d'la casse dans les équipes d'ici, tu vois pas de pattes folles
    Que des morts saoul, plus de morceaux dans mon stylo qu'dans un iPhone
    Un raz-le-bol, marre d'attendre toujours dans c'long tunnel
    Pour retrouver la chance, perds pas ton temps : direction les pompes funèbres
    Toujours tendu niveau biff, le piège à loup un nid sordide
    Mi-défoncé mi-sportif sur l'autoroute c'est Need for Speed
    C'est pas fictif, marre des litiges, délit d'fuite
    Ils veulent finir au pays des litchis avec des bitchies
    Une 8-6, pour l'18, coup d'bélier c'est vite fait
    Pour avoir du boulot à l'heure qu'il est faut être un huissier
    Arrêtez d'nous casser les couilles, on a trop dit "entassez-les tous"
    Encaisser les coups ça saoule alors vous étonnez pas de ramasser les douilles
    Ça suffit pas d'être un français, réussir si t'es foncé
    Certains fumerais la ficelle si j'leur disais qu'ça défonçait
    On boit à la citerne, marre des sirènes et des lardus aux fesses
    Un bon gros pet' en cas d'migraine plus efficaces qu'un Nurofen
    Marre du FN, d'la police on veut juste être tranquille
    Impossible comme payer son grossiste avec des pièces en cuivre (18ème)
    Un grand gaillard qu'a d'l'appétit
    Belek si t'entends clic-clac c'est pas l'bruit d'un canapé lit
    Mes seuls projets : finir l'album et acheter une bagnole
    Pour nous l'avenir, c'est l'nom du bar au fond de la rue Pajol
    Sale époque, le crack appâte les porcs
    Normal que t'aimes pas c'décor, bon y a pas qu'des toxs
    On aime parler fort, mêmes les poignées dans les menottes
    Dans l'piège à loup Leader Price c'est ED, pas daily monop
    Les mômes toussent avant d'l'avoir vu on vent la peau d'l'ours
    Pas d'mots doux j'envoie des cocktails Molotov via ProTools
    Après tout, la vérité sors pas d'la bouche du maire
    J'crois pas plus à l'avenir qu'a la thèse officielle des tours jumelles

    [Couplet 6 - Alpha Wann]
    J'viens venger l'audition
    Des kiffeurs de rap
    Nymphomane MC tu n'fais que changer d'position
    Pédéraste exécrable hé les gars cessez ça téléchargez ma tape
    Puis rendez vos litrons
    Qui connait Alpha ?
    Tu peux être un type paumé mais quand j'kick flow tu d'viens diplômé d'Harvard
    Ils veulent ça des punchlines, des guns clap
    Monnaie courante les rappeurs sont dépassés comme des Deutsche Mark
    Mon peuple fait du boucan, s'est pris 300 Watts
    On est al boitant, y'a qu'au cimetière qu'on veut des noirs en boite
    Phaal le MC, retenez le titre
    J'suis ni ton ruffneck ni ton Rodney King
    Jeune, j'marie le style et la rime que j'aligne
    J'suis naze en rap et je l'jure sur la tête de Marine

    [Couplet 7 - Nadir]
    On fait l'boulot, mais pas trop loin complices de mes piètres mots
    Qui tendrement dans l'engrenage prennent leur marque dans le patrimoine
    S'impatientent de jeter l'ancre sur la blanche vierge
    Mais quand la berge arrive se sont déjà fait la belle en planche à voile
    J'pêche mes rimes point à la ligne et tant qu'à faire je rame
    En attendant l'inspiration se sera la bergerie
    Ou bien alors le petit nain qui désespère Chirac
    D'ailleurs parait que l'Algérie c'est une supercherie
    Mais c'en est trop, ouais ce soir pas de politique
    Même si j'aime pas les deks là j'ai le poignet zen et poétique
    J'écris sans thèmes des hordes d'idées se magnent au loin là
    Toutes vos Carole Bouquet m'inspirent juste une vieille magnolia noire
    *Al'Tarba foire la prod*
    Clandestine et folle et d'une valeur inestimable
    Ma feuille est de couleur et crie fort sur Jean Marie Le Stylo
    La coupe est pleine d'encre baisée par le petit poids plume
    Que quand viens le trou noir une rime vous manque et tout est dépeuplé
    Porte plainte contre la prof qui t'a poussée vers l'bas
    A ton phrasé étant lui-même un putain de procès verbal
    Quand j'ai une petite mine et qu'on fait que de me tailler
    Je vais outre les quolibets entre les lignes de mon cahier

    [Couplet 8 - Swift Guad]
    Nous on s'entasse et on passe notre temps à faire des vœux
    Pour esquiver le RMI, le SMIC, l'ANPE
    Alerte j'ai le flow, le fond, la forme alors appelle les keufs
    D'la peine pour la frangine qui fait du bif' avec ses seufs
    J'amène des preuves ,dans le pera j'suis comme un visionnaire
    Parce que ce que j'ai dans le cœur ne se trouve pas dans un dictionnaire
    Un futur millionnaire pour l'instant j'touche des payes sommaires
    Le son déverse nos peines on veut tous percer malgré l'échec scolaire
    Ok j'm'en bas les couilles maintenant j'pars en impro'
    J'représente pour Alpha Wann pour Nek' tu sais que j'suis synchro'
    J'représente j'ai pillave beaucoup d'Havana Club
    Swift Guad prend le mic Narvalow Club ouais suce mon teub
    J'm'en bas les couilles c'est comme ça, c'est posé
    Swift guad prend le mic, pour mes potos j'viens improviser
    C'est comme ça que ça s'passe, viens tester pour la garre-ba
    Ce soir j'suis al c'est pour mon poto qui s'appelle Al' Tarba

    [Couplet 9 - Nekfeu]
    OK mec ouais je t'enferme, mais y a pas d'garde-à-v'
    J'kick pour Al'Tarba et j'fais v'là les dégâts
    C'est comme ça, c'est de l'impro sale, à la nique sa reum
    C'est Nekfeu, Alpha Wann et même Swift Guad
    C'est comme ça poto, mon pote Candy Coton
    On fait les trucs t'inquiète pas qu'on dikave pas cochonne
    Fais les trucs j'me décale, c'est pas grave je me régale
    Tu sais que c'est sans égal, tu sais bien que ça fait mal
    C'est comme ça poto, on repart normal
    Tout l'monde est cor-da et j'vois tous les corps bas
    Comme ça qu'est-ce qui s'passe plein de morbac
    On s'en bat les reins Nekfeu tu sais encore là
    Okay poto j'sais pas qui va enchaîner mais faut faire ça sans traîner car l'impro j'suis pas entraîné là

    [Couplet 10 - Fonik (Le Gouffre)]
    La dalle est dans le sabre, j'fume des blocs sales
    Vas-y gobe ça au mic j'ai la droite de Bob Sapp
    T'as de bonnes sapes mais du sky dans les artères
    J'soulève des altères, fais du rap qui désaltère
    Hombre même si t'es rapide XXX fait ma thérapie
    Le gobelet boit plus vite que ton ombre tu connais
    D'humeur lunatique statistiques gros
    C'est à cause du shit j'ai du noir sur les ongles
    J'agonise, j'ai les batteries faibles
    T'as besoin d'un Actifed, un petit pet' pour XXX quand j'm'alcoolise
    Ca fait boom shick
    J'représente pour les potes quand ils s'embrouillent pour un bout d'shit
    Cass-ded' mes potes qui sont al, des confessions man au mal
    La niak sert de confessionnal, ma confection d'arme
    Dans nos caves sert des convictions d'âmes
    Envers les vilaines de XXX, des conditions crades
    Dans ton joint mets plus qu'une noisette, vitesse de croisière
    Moi du Gouffre je suis le 3ème

    [Couplet 11 - Char (Le Gouffre)]
    Tit-pe j'voulais une F1 mais j'ai hérité d'un F2
    N'va pas dire aux cancéreux qu'cette rime est tirée par les cheveux
    J'kiffe être paresseux, ma fainéantise est hypertrophiée
    Peu d'gens me baisent au tise car j'ai le foie d'un fils d'écossais
    Mais j'dois vite décrocher ou mon foie risque d'être rongé
    J'concrétise mes projets pour qu'on soit riche et bronzé
    Au Mexique et qu'on nique toutes les salopes Cancun
    Faut faire vite on a qu'une vie et c'est pas code Quantum
    J'viens foutre le feu avec un jerrican d'sky
    Les frères ont tous une tarte comme dans American Pie
    On franchie toutes les barrières car je mène ma vie d'un bon fraudeur
    Et ouais j'ai un ticket qu'avec la fille d'un contrôleur
    XXX j'nike la police, j'rappe, je ken
    Mais rien ne serait pareil if i only had a brain
    Ouais j'écoute mes vieux classiques
    Ton son pue la merde ta zic est coupée au plastique

    [Couplet 12 - Alpha Wann]
    Sur ma team y'a des enquêtes de malade c'est les têtes de Paname
    Si t'embêtes saches qu'en fait le silence fait taire le bavard
    Esquive glaires et crachats j'suis là pour faire le cash
    Les neg' le savent, nique les pairs de Pradas, les verres de Jack Daniels
    O' school les couplets rappés sont des poussées d'adrénaline
    Ma rime est la lie, donc regarde-les tous s'évader
    A ce qu'il parait tes copines aiment le doggy yeah
    Tes autistes sont groggy devant mon profil donc j'rentre dans le fucking game
    A la radio j'peux cracher du feu
    On est des animaux parigots majestueux
    Plus jaguar que coccinelle, j'viens redresser vos villes, mettez vos gilets
    Égorgement d'faux, débordement d'flow quand j'viens ouvrir le robinet
    J'mélange cro-mi élan d'folie mélancolie, j'dérange les ens-g
    Lâché par mes anges trop vite quand je conduis j'pense qu'au bif
    Rang Rover jantes trop clean vacances au rif j'avance au risque
    De passé pour l'freestyleur ignare de base qui n'parle que de femmes
    De rap et de style, de maille, de night oui praille le track
    Qui nymph' le rap et pour la rançon la France cotise

    [Couplet 13 - L'Indis]
    Tu crois qu'l'envie d'gagner des gros chèques m'anime ?
    Une rigueur germanique, des plans qui avortent façon Cheb Mami
    J'ai pas une langue de vipère, juste un débit d'reptile
    Taffe sans répit, hé p'tit : interdit aux épileptiques
    Pour mon clip, j'ai pas l'budget d'J.Lo
    Mais j'm'applique vu qu'j'ai l'stylo
    Et chaque mesure devient un sujet d'philo'
    Le MC est coupable de faire du son écoutable
    Et si tu m'pompes, n'oublie pas que ton nègre est toubab
    Le succès, une récompense déguisée
    Grâce à la BAC de Boboch' tu sais c'qu'on pense des kisdés
    J'affûte mes rimes et nos plumes ont des tendances aiguisées
    Avertis les fachos car j'ai une descendance métissée
    La force est dans la tête pas dans les bras d'Gandhi
    Esprit propagandiste, la vie est fade comme un repas d'cantine
    J'te raconte mes cassures, ouvre chaque couplet à chaque plaie
    Wira, Saké et Jack Tk, mec, ça c'est mes gars sûrs
    Nos destins changent, j'ai pas lu l'remake
    Il est hardcore comme fumer plus d'dix mecs en final d'un Ultimate
    Tu peux pas rater ta cible quand t'as pas d'fléchette
    On s'fait moins mal quand on s'casse la gueule du bas d'l'échelle

    [Couplet 14 - Pand'Or]
    Vingt piges vingt pages une pour chaque cicatrices
    Chacun son remède fasse aux aléas d'la vie et d'ses caprices
    Rétrospection d'une vie suspecte marquée par diverses impacts
    Autodidacte en quête d'une existence un peu plus sympa
    Assaillie par une montagne de doutes j'me la joue alpiniste
    Un bédo un casque et m'voilà a kiffer les joies d'une playlist
    Une route jonchée d'embûches depuis le plus jeune âge
    J'ai plus dix piges j'ai les poumons charbons et les dents jaunâtres
    J'nage en plein délire j'suis nostalgique et ça prend d'l'ampleur
    J'regrette ce temps béni ou j'laissais pas ma daronne en pleurs
    J'réalise gamberge les erreurs commises auprès des proches
    J'm'improvise comique en humour noir sous des airs de Desproges
    Avide de sous à pas les voir venir, j'suis vé-ner
    A vide de souvenirs parce que l'présent est souvent noir
    D'ailleurs j'ai d'plus en plus de mal à comprendre ce qu'il s'y trame
    La faute aux joies miskin qui flirte avec les psychodrames
    Vingt berges à peine, la nostalgie qui germe en cours
    Tu t'demandes qui j'aime les potes fidèles à notre rencontre
    C'est en place, au pied du mur de ciment que j'vois mieux l'mur
    Le temps passe, et c'futur lancinant me murmure
    Ma tête couchée dans ce placard que l'on appelle la peur
    Peper t'espère qu'on t'laisse à part quand vient l'heure du labeur
    Bah ouais ma gueule aujourd'hui t'es dans un monde où ça s'gouache
    C'est très loin d'être une légende comme celle du sasquatch

    [Couplet 15 - 2ci (Juste Cause)]
    Un jour ou l'autre tu payes pour les erreurs que t'as commises
    Et ça toi même tu le sais, pour oublier tu t'alcoolises
    Y a plus personne dans cockpit, donc tu descends en chute libre
    Tu voulais la vie de rêve, t'as vite lâché quand t'as su le prix
    C'est pas une surprise, les profs te voyaient taulard ou cané
    T'as même lâché le rap parce que y a pas de dollars à gagner
    Période de crise rime avec pétage de câble, bicrave de came coupée au bicarbonate
    Les petits imitent la plupart de ceux qui prennent la mauvaise route
    Y a ceux qui traînent dans la street, et y a ceux qui traînent sur Facebook
    La JC cousin, j'te jure, ça date pas d'hier
    Tu ressens la tate-pa direct, pourtant j'prends pas un billet
    On a bien capté le piège , la rage est maladive mec
    Sarko c'est qu'une ptite merde, c'est comme ce tar-ba d'Hitler
    Et ceux qui savent pas dîtes leurs, on croit pas en leur discours
    Leurs paroles valent pas 10 keus, en plus là y a l'heure qui tourne

    [Couplet 16 - Vincha]
    Vincha parcourt le globe armé d'un bic et d'un sac à dos
    Au fond : un sac à rimes, un paquet de frime pour un sale ado
    Un saltimbanque muni d'un mémo de fourmi
    La mélanine blanche qui parfois sous les tropiques brunit
    Jolie, comme ma petite amie quand elle rougit sur mes gammes
    Je suis polyglotte mais monogame
    Mets les voiles quand c'est le drame
    Ex palme de la crame, planque ton cubi et ta Kro
    Moi, j'suis un fêtard cleptomane
    Un as de la pommade et une parfaire ordure
    Je me marre quand dans la rue, les gens tombent et se font des fractures
    Carapace d'une tortue, esprit tenace et torturé
    Entre deux polémiques : rimeurs prolifique et assuré
    Vincha : grand enfant ou jeune adulte, à toi de le dire
    Tu peux sourire et même médire, mais tu peux pas me détruire
    Je suis ma meth, ma propre plaie, je suis mon chef
    La propreté m'emmerde, moi j'aime ce qu'est sale et sent la mèche

    [Couplet 17 - Hugo Boss (TSR Crew)]
    C'est pas des films, marre des flics, on a la zic qui marque l'esprit
    C'qui compte pour qu'on passe tes titres, c'est pas le talent, c'est le marketing
    J'en ai rien à foutre, j'encule Jean-Marie, comme tous les gens de ma rue
    J'vis au dessus de mes moyens, comme une 4L avec des jantes allus
    Mal rasé, balafré, on s'marre mais c'est pas la fête
    Tellement la flemme, quand j'ai envie de pisser ça passe par la fenêtre
    J'fume la fraîche, toujours déter, j'fracasse des têtes, j'gratte des seizes
    Ils t'ont baisé quand toute ta paye passe dans des paquets de sèches
    Illusions et coups de tête, mes rêves sont dans un bootleg
    Dans mon désert, pas d'Oasis à part en bouteille
    Un bout de pet, pff, j'tire une taffe et tout part en vrille
    Tous dans le vice, on écrit nos blazes tout-par en ville
    Les flics me coupent pas l'envie, toujours hardcore pas des beats à l'eau de rose
    J'vise pas l'euro, j'met la main à la pâte comme un pizzaiolo
    Pas des bolos, tous médusé, on fait du zèle
    Quand on déboule sur scène, tu lèves les bras comme si la beuh tombait du ciel

    [Couplet 18 - Nekfeu]
    En semaine je peux pas bouger gars, j'ai un sommeil de fer
    Normal car je pars me coucher tard quand le soleil se lève
    J'crois qu'ça affecte mon mental
    J'crois plus en l'homme c'est lamentable
    Quant tout ton cœur quand faut qu't'acceptes qu'on l'entaille
    Et quand j'braille dans l'mic
    J'déballe ce que je pense al
    Téma le feu que je lance, aïe
    T'es malheureux j'te devance man, ouais
    L'amitié c'est néfaste car le traître te fait face
    Et la pitié n'efface pas le reste
    Que des 'tasses qui s'déplacent vers toi en quête de réssoi
    Tu t'entêtes à être le pote de mecs qui en fait te déçoivent
    Et tu t'sens bêtes chez toi à retracer c'que t'as fait
    J'aime ressasser le passé quand j'guette les étoiles
    J'culbute des sottes et je fuck les journées en cours
    Plus tu t'fais d'potes, plus tu dois sauter pour des embrouilles
    Mais eux, ils en ont rien à foutre (à foutre)
    Ils sont sur messagerie quand vient la foudre (la foudre)

    [Couplet 19 - Missak]
    J'ai l'frigo vide et la tête pleine, j'me confie qu'au ciel
    J'parle de m'vider les couilles
    Ça fait pas d'moi un fanatique obscène
    On doit réussir mais les flics observent, mon micro s'pète
    Car dès le premier acte ton putain d'rideau s'ferme
    Pendant que les idiots s'plaignent, les mythos t'plaisent
    L'ennemi faut l'perdre
    Avant qui m'détruise comme la cirrhose, bref
    Rien à foutre des filles d'Hostel ou des Windows Games
    J'ai mis l'autre trêve et j'parle de l'espoir comme la 'zique gospel
    Aujourd'hui un type s'est pendu dans sa cellule, mais rigole mec
    C'est si drôle quand une famille pauvre saigne
    J'fais un signe aux traîtres, je me suis fait balancer mon stylo
    Cherche le plan d'la sortie comme dans Prison Break
    Les bimbos stressent, les gringos s'taisent
    Pour s'échapper les minots d'tess rêvent de kilo d'pèse
    Et si faut qu'j'cesse de penser à la suite, hein
    Ici faut qu'j'prenne le train pour le paradis qu'le diable a pris

    [Couplet 20 - Nadir]
    Elle se conduit comme un tavoxico et fait mine de le masquer
    Quelle énergumène, elle a les yeux tout rouges et fume la mexicaine
    Son corps vieillit dont la plupart des organes font défauts
    Se fait des films allant même à renifler jusqu'au fond des fouilles
    Crie pas contre elle, on te contrôle, réclame des papelards
    Faut bien panser ces nœuds à l'estomac imbibés de pipelines
    Si sa raison lui dit qu'elle ne s'est pas assez rincée
    Barbée elle rasera tout le désert des anciens Sarrasins
    Jette par la fenêtre le peu qu'tu sais et vois la perte de sens
    Si elle a pactisé pour se conduire droit vers la panne d'essence
    Elle dégaine l'arme, à peine nourrie, les devises par centaines
    Provoque ma pénurie puis a sevré son capital santé
    J'la vois semblable à mes comparses qu'ont poncé leurs tickets
    Si bien que sur sa face s'est déclarée une poussée d'urticaire
    À côté moi je ne suis rien qu'un lion dans l'safari
    Morale : trouve-la toi-même en attendant qu'la 69 arrive

    [Couplet 21 - Char (Le Gouffre)]
    Wahou t'es un vrai loubard qui fait pas mal le gangster
    Un vrai voyou qui est même passé dans Pascal le Grand Frère
    Joue pas avec le Gouffre, n'ouvre pas la trappe de l'Enfer
    Ou bien on va t'fumer jusqu'à c'qu't'attrapes le cancer
    Tu pars à Ibiza, j'passe mes vacances au quartier
    Tu peux faire le ninja, ouais mais pas d'vant l'Hokage
    Arrête de trop parler, ta meuf j'la sodo
    Ouais poupée tu vas pomper l'sky d'ma teub d'alcoolo
    C'est élémentaire, t'es qu'une chienne en bas d'la chaîne alimentaire
    Bonne qu'à s'faire monter dès qu'j'ai la bite en l'air
    J'ai rien d'un mec romantique, j'suis qu'un escroc
    Ex-négociant d'shit, ton zgeg égocentrique
    C'est pour mes rhos sans fric, mes bougs, les autres gentils
    Qui s'font ser-cour par les flics les bouts d'bédos dans l'slip
    Seul-tout les soirs fonce-dé comme des parasites
    Toujours à deux doigts d'tomber comme des stalactites

    * Arrivée de B'n'D et sa guitare *

    [Couplet 22 - B'n'D]
    J'rappe par derrière, ça fait comme si t'avais rien vu
    C'est ça, j'fais mon propre truc au d'ssus
    Visionnaire, j'suis pas un poissard ou une tête de turc
    Appelle-moi capitaine, j'suis l'seul à pouvoir faire ce truc
    Ça fait des années qu'j'vis dans un plane perché
    Faudra te lever tôt, grimper haut pour me chercher
    Mes mots dépassent ma pensée, ça m'empêchera pas d'avancer
    Au pire j'te laisse une chance, j'sais qu't'iras pas la tenter
    Teste pas l'malin, il peut devenir le plus gros des cons
    Acclame les intrus car la fin nous la connaissons
    Ça fait des années qu'j'vis dans un plane perché
    Faudra te lever tôt, grimper haut pour me chercher

    [Refrain - Swift Guad]
    La nuit j'essaie de rêver, mais je n'y arrive pas
    Je bois à ta santé, j'redoute ce climat
    J'ai froid même en été, des fois j'suis minable
    J'aimerais tant avancer, mais j'attends un miracle

    [Couplet 23 - Tragik (Le Gouffre)]
    J'perds la tête mec, j'travaille d'arrache-pied
    C'est compliqué j'ai trop d'actions à racheter
    Les mecs s'enlisent entre vérité et lâcheté
    Prend ton ticket gars, s'tu veux pas finir à l'HP
    Sachez qu'j'cherche ni médaille ni trophée
    Comme ces mythos à mon goût qui en ont trop fait
    J'déclare le procès, si t'as d'la neige dans les narines
    Inquiète-toi, j'débarque avec le gros sel
    C'est comme ça qu'on procède, lâche un texte sur un beat urbain
    Et un joint pour qu'j'me biture bien
    C'est l'écriture d'un gouffrier, tout grillé, oublié
    Qui dans son ventre a la super faim

    [Refrain - Swift Guad]

    OK qui c'est qu'enchaîne tout d'suite
    Swift Guad prend l'mic, du gaz tu sens qu'ça sent la fuite
    J'crois qu'ça va être l'Indis, des rimes en -is
    Entre tes cuisses miss, tu sais qu'j'm'immisce

    [Couplet 24 - L'Indis]
    J'vise ton baggy large, brise ton cartilage
    Risque d'éparpillage, artistique comme patinage
    L'indis vise le patriarche, les ados à tifs sont adoratifs
    J'garde les pieds sur terre, la tête sur un nuage radio-actif
    J'puise mes mots dans mon vécu, pas sur Wikipédia
    La terre tourne mais dis-moi qui pédale, Décathlon a équipé l'diable
    C'est un fourre-tout comme un pudding british
    Je tambourine ou je bouquine, j'suis perdant y'a la routine qui triche
    Roi d'la rime sans couronne ni palais
    Je rappais j'avais pas dix balais
    Mon texte était plat comme un pain libanais
    On s'en fout de ce que disent leurs groupes
    Ils ont des textes profonds, qui va avaler ça, à part Heather Brooke ?

    [Couplet 25 - ??? (Just Cause)]
    J'en vois qui tournent aux cachetons, pas Doliprane ou l'Advil
    On est pas là pour se plaindre et tout niquer c'est la d'vise
    On r'connaît les XXX à l'air libre
    Just Cause 2011 tu connais déjà l'verdict
    T'as les mecs fashion, et d'autres sapés en triple XL
    Pour les gos c'est jean moulant, talons aiguilles et string ficelle
    Si les balances se mettent à table, c'qu'ils mangeront c'est des patates
    Si t'as la langue trop pendue, viens pas trop traîner par là
    On m'a dit "si si la famille, on est pas XXX"
    Mais les potes de mes potes sont pas forcément les miens
    Moi j'préfère être solitaire qu'avoir des tains-p' autour de oi-m
    XXX t'inquiètes y a pas d'galère, on finit premier du tournoi
    Le THC (*aspiration*) circule dans nos veines
    Conscient d'c'qui faudrait faire mais bon on s'enfume au réveil
    Parce que partout ça pue l'urine et que t'as rien sans prendre de risque
    Tu fais avec cette chienne de vie mais cette salope te pulvérise

    [Couplet 26 - Hugo Boss (TSR Crew)]
    Rien à foutre des majors, besoin d'sampler pas d'appel d'offres
    Deuxième album, un style durable, tu veux du rap là t'as l'best-of
    Odeur de tise, j'ai d'l'appétit, flow posé comme Al Bundy
    Pas un dandy jeune qui bédave, qui s'parfume à la Dunhill
    Ambiance de guerre, 18ème, 93, jusque dans l'Essonne
    Le sommeil devient cher : pour s'endormir, faut attendre les soldes
    Jungle urbaine, au turbin, mur attaqué à la ture-pein
    Ça sature bien, on t'file le SMIC après on t'dit : pourquoi tu t'plains ?
    Fils de pute il m'reste rien après l'loyer et les amendes
    J'veux être la fierté de Paris comme Mercedes chez les allemands
    Pas d'paradis, tu vas pas croire que c'est ça la vie
    Moi j'l'avale d'une seule traite comme à New York chez Pizza Rabbi
    Une jeunesse intrépide, allergique au képi
    Remplis d'talent j'te l'dis, j'pourrais rapper sur l'bruit d'un quet-bri
    Ca fait l'original, ça fait d'la merde et tu crois qu't'innoves
    J'suis Hugo Boss le vrai, pas l'associé du Roi Heenok

    [Refrain - Swift Guad]

    Nekfeu, ma couille
    Montre-nous c'que tu sais faire, ma couille !

    [Couplet 27 - Nekfeu]
    J'crois plus en l'Homme parce que j'crois plus en moi
    Parce que l'Homme tue d'sang-froid
    A plus de vices qu'il n'y a de putes dans l'bois
    Ils veulent qu'on taff mais y'a plus d'emplois
    Ils veulent qu'on s'batte, qu'on fasse la paix
    J'constate que je lutte dans l'noir
    Et plus l'temps passe, plus j'vois que j'assiste au crash
    Car quand la lice-po craque elle n'braque pas d'aristocrates
    Machiavéliques, racistes, ma clique m'avait dit jadis
    L'ami si tu souffres, le temps maquillera les cicatrices
    Mais j'ai 20 piges et j'écris, et c'est triste d'être ici
    Comme une vie rétrécie à cause d'une prise électrique
    Le bizz et les flics, fric semblent inaccessibles
    Les minables s'exhibent avec leurs clips remplis d'images sexy
    En parlant d'cul, j'crois pas en la femme non plus, nan nan
    Leur talent tue, j'reconnais qu'pas mal m'ont eu
    Donc j'suis pessimiste, j'reste cynique face aux vrais sinistrés [très sinistre?]
    Tous les frères qui visent, récidivistes
    Le précipice cesse, divise
    Mes récits visent les ministres et beaux politicards
    C'est pour les tiers-quar pauvres, les smicards que la police tricarde

    [Couplet 28 - Nadir]
    Ces quelques mots le rap français les a attendu depuis belle lurette
    Un jour on s'y rappellera ou pas de mes appels au rêve
    Époque charter où tous les chemins mènent au rhum
    Si t'as un peu une gueule d'arabe ils embarqueraient même ta reum
    Suffit d'un p'tit texte, d'un kick snare et tout l'monde kick sec
    C'est qui c'mec ? Tu sais, il paraîtrait qu'il en a qu'dix-sept

    Un coup de pouce à mon majeur et je m'envole sur mon petit nuage
    Si depuis l'temps rien n'a changé, j'irais surplomber l'immuable
    "Requiem for a Dream" a tout envoyé dans les roses
    Nos vies sont pas des films alors trop s'identifient à l'héro'
    Et de là-haut je vois tous les délits
    Des lots d'illuminés mais délivrés quand s'enfilant des lignes
    Je vois la ville vie, d'en-bas tout c'monde est vil livide
    Mesdames & messieurs, à l'avenir le voile sera levé
    J'emmerde vos états d'âmes, vos stats et toutes vos étendues
    Cesse de causer t'as tort, j'ai l'flow qui fait danser ta dame
    J'ai les oreilles qui sifflent mes mélodies
    Mais quoique l'on en dise, ce détail seul nous fait aimer nos vies
    Et mon petit doigt m'a dit Nadir, ta pupille dilatée
    Depuis ton corps c'est dur à dire tellement ça me fait de la peine
    J'en suis resté bouche bée, bref, j'en étais où déjà ?
    Tu peux finir bite à la main, buté l'ami par Alpha

    [Couplet 29 - Alpha Wann]
    J'prêche mes raps vrais, j'empêche mes gars d'bouger
    Nous et les wacks c'est comme PSG - Marseille
    Nique les ascenseurs dorés du game
    Y a trop d'chanceux qu'auraient du s'taire
    Moi à N-Y j'aurais du naître
    Quand il faut causer du vers, négro t'es du-per
    J'suis pas un MC mais un désassembleur moléculaire
    Comment mes assoc' font ?
    Pour gratter des 'styles gratos, sans accrocs, en une nanoseconde ?
    Vamos, t'inquiètes pas trop, l'rap : je m'en sers pas trop mal
    Connu de Glasgow à Quimper, bref j'suis international
    [Ja Rule ? J'arrose ?] check, et s'il m'laisse le temps
    J'balance le 16 qui lui pète les dents
    Viens pas tester dans l'crew l'Entourage
    Comme on glandouille, on a compté en tout
    On a des munitions en excédent
    Ils essaient mais c'est triste ils ratent
    En équipe ils swaggent
    Mais comme dit Jigga "The street is watching"

    [Refrain - Swift Guad]

    [Couplet 30 - Hugo Boss (TSR Crew)]
    La France, vaste sujet, j'viens t'résumer son drame
    Le déclin d'mon pays a débuté avec une guerre mondiale
    1940, français, allemands ne s'embrassent pas, font chambre à part
    Bizarrement on voit pousser des chambres à gaz
    La même année : Hitler et Pétain marchent côte à côte
    Depuis rien n'a changé, peu d'résistants et beaucoup d'collabos
    1945, libération, c'est c'qu'ils font croire
    C'est que l'début d'la fin, crimes et violence d'un coup vont croître
    Tout est détruit, maintenant on parle de limitation
    Mais quand il a fallu construire, on a appelé l'immigration
    Il fallait les loger, nouvelle génération d'ghettos
    Foutez les moi là-bas de toute façon ils puent, la plupart sont gué-dro
    C'est c'que pense tout bas beaucoup d'toubabs à cette époque
    Donc tout-par en Europe, si t'es pas tout pâle on t'écoute pas
    1954, guerre d'Algérie, Le Pen au garde à vous
    Aznavour parle d'amour, les ouvriers logent dans des cages à poules
    Cités dortoirs ou l'trottoir, on les range tous là-bas
    Les étrangères : on les aime sous la table ou des bananes autour d'la taille
    Pays d'mon enfance, avec le Diable, ils pactisent
    Bienvenue en France : Terre d'asile psychiatrique
    Eldorado, j'parle de c'pays là où la police règne
    Eldorado, la liberté c'était qu'un joli rêve
    J'dis pas qu'c'est d'sa faute mais malgré tout faut qu'elle assume
    Qu'elle rassure les p'tits d'ici, ceux qui s'dissipent avec la fume'
    Eldorado, mais une fois les pieds sur terre ils savent
    Eldorado, y'en a qui tentent le train d'atterrissage
    Pays d'mon enfance avec le Diable, ils pactisent
    Bienvenue en France : Terre d'asile psychiatrique

    [Refrain - Swift Guad]

    [Couplet 31 - L'Indis]
    Face à la presse à groupies
    J'démonte l'instru' sans caisse à outils
    Non juste avec des textes aboutis
    T'arraches des iPhones aux meufs, fais la chiffe molle au turf
    Y'a des keufs qui chiffonnent nos reufs
    Donc nous, on griffonne nos yeufs
    On a grandi dans les blocs écroulés d'la tess
    Pas d'botte de clous et latex
    La côte de Clooney, What Else ?
    Des fois on a l'impression qu'y'a le destin qui s'acharne
    Quand ça crie "au feu" n'appelle pas les sapeurs de Kinshasa
    Pas d'caillera, ni d'Caraïbes
    Pas d'kalash' ni carabine, des cadavres, des cataclysmes
    Des gardav', ça canalise, y'a pas un plus triste destin
    Public restreint, on met des cadenas aux gars d'la street
    This song was submitted on November 28th, 2016.
    Lyrics licensed by LyricFind.

    Songs you may also like

    Contributors

    leaderboard activity

    Comments

    Facebook (0) LetsSingIt (0)